Conférence sur le génocide arménien‏


En 1915 et 1916, les deux tiers des Arméniens vivant dans l’Empire ottoman, soit environ 1 300 000 personnes, ont été massacrés, ainsi que 200 000 autres sur les zones frontalières au Caucase et en Perse, parce qu’ils étaient arméniens.
Ce meurtre de masse a été décidé et planifié par le régime Jeune-Turc qui contrôlait alors le gouvernement ottoman.

Raymond Kévorkian reviendra sur la radicalisation du parti-État qui a abouti à la perpétration de ce génocide, et sur les origines du déni que les gouvernements turcs successifs continuent à imposer, entravant aujourd’hui encore le travail d’histoire et de mémoire.

Affiche : Conférence Raymond Kévorkian

Partager ?