Mathématiques physique ingénierie et informatique – MP2I/MPI

À partir de la rentrée 2021, le lycée Descartes proposera une nouvelle filière de classes préparatoires : la MPI. Il sera le seul de l’académie Orléans-Tours à proposer cette formation.

La classe de première année, dite MP2I (mathématiques, physique, ingénierie et informatique), ouvrira en septembre de l’année scolaire 2021-2022.

La classe de deuxième année, dite MPI (mathématiques, physique et informatique), ouvrira en 2022-2023 ; la première session des concours des grandes écoles pour cette filière aura lieu au printemps 2023.

La filière MP2I/MPI est ouverte aux bacheliers généraux qui souhaitent, dans le cadre d’une formation scientifique pluridisciplinaire de haut niveau, recevoir un enseignement renforcé en informatique au côté des mathématiques, de la physique et des S2I, présentes également dans les autres filières.

L’organisation horaire de la filière MP2I/MPI est la suivante :

  • L’option sciences informatiques de second semestre de MP2I mène en MPI.
  • L’option sciences industrielles de second semestre de MP2I permet un accès en MP ou bien en PSI.
  • Le programme et les horaires de mathématiques sont identiques à ceux de MPSI (première année) et MP (deuxième année).
  • Le programme de physique (sans chimie) est adapté aux personnes n’ayant pas suivi la spécialité physique-chimie en terminale.
  • Le programme de S2I (sciences industrielles ou sciences de l’ingénieur) est adapté aux élèves n’ayant pas suivi SI en terminale. Cette discipline, découverte au 1er semestre, peut être renforcée au second semestre afin de permettre une orientation en MP ou PSI.
  • Le programme d’informatique prolonge certains aspects de la spécialité NSI (et en ajoute d’autres) mais est conçu pour pouvoir être enseigné à des élèves qui n’ont pas suivi cette spécialité, dès lors qu’ils et elles sont suffisamment motivées.
  • Le programme de français-philosophie et celui de LV1 sont identiques à ceux des autres CPGE scientifiques.
  • Il est possible d’ajouter 2 heures de LV2.
  • Des créneaux d’EPS sont disponibles (y compris préparation à l’École polytechnique).

L’informatique en filière MPI

La discipline bénéficie d’un programme riche et spécifique, distinct de celui des MPSI/PCSI/MP/PC/PSI. Sur l’ensemble des deux années, il aborde bien sûr les sujets qui sont traités dans les autres filières, mais en les approfondissant :

  • l’écriture de programmes impératifs (boucles, etc.),
  • la programmation récursive et fonctionnelle,
  • l’analyse d’algorithmes (correction, terminaison, complexité) et les tests,
  • la programmation dynamique,
  • les bases de données relationnelles avec SQL,
  • les graphes, les arbres,
  • le calcul de vérité et la logique,
  • les automates finis et les expressions régulières
  • des algorithmes en lien avec l’intelligence artificielle (apprentissage supervisé et non supervisé),
  • des éléments de théorie des jeux.

La spécificité du programme de MPI est d’intégrer ces contenus dans un ensemble plus vaste et cohérent, en y ajoutant notamment :

  • en algorithmique :
    • des structures de données avancées,
    • des algorithmes avancés sur les graphes,
    • des algorithmes pour traiter des textes,
    • de l’algorithmique probabiliste ;
  • des nouveaux aspects de l’exécution des programmes :
    • la gestion de la mémoire (allocation manuelle),
    • de l’algorithmique concurrente (calcul avec plusieurs processeurs) ;
  • en logique, la déduction naturelle ;
  • au delà des expressions et langages réguliers, les grammaires non contextuelles ;
  • de la décidabilité et une initiation aux classes de complexité (P, NP, etc.).

Le programme de MPI permet également aux élèves d’enrichir leur palette de langages de programmation : l’enseignement s’appuie sur les langages C et OCaml, qui apportent un complément intéressant à la pratique de Python en NSI, notamment en raison des différences dans la gestion des types ainsi que de la mémoire.

Questions / Réponses

  • MPI, MPII, MP2I ??
    • La filière MPI dure deux ans. Le ministère a décidé d’ajouter un deuxième I dans le sigle de la classe de première année, et a retenu la graphie MP2I. La classe de deuxième année s’appelle MPI.
  • Je n’ai pas suivi NSI au lycée ; la filière MPI m’est-elle accessible ?
    • Oui, la commission de recrutement étudiera votre dossier de candidature. Indiquez-y ce qui vous conduit à demander cette filière ; si vous avez eu des activités informatiques autres, mentionnez-les. Il faudra aussi avoir un niveau de base en Python : ce langage ne sera pas enseigné en MPI (il est supposé connu via NSI) mais le professeur pourra y faire référence pour présenter des concepts et vous vous en servirez en physique pour traiter des données.
  • La filière MPI oblige-t-elle à faire de l’informatique après ?
    • Non, les écoles d’ingénieurs généralistes recruteront sur ce concours. Ces écoles permettent à des élèves issus de MPI, MP, PC, PSI, PT, etc. de s’épanouir. Elles ont l’habitude de réunir des cohortes diverses.
  • Est-ce que le lycée Descartes propose une MPI* en deuxième année ?
    • Le ministère a prévu de créer des classes de MPI* mais n’a pas encore décidé où. Dans tous les cas, comme il n’y aura qu’une seule classe de deuxième année, tous les élèves qui poursuivent dans la filière iront dans cette classe, étoile ou pas (et cela devrait être la même chose dans tous les lycées qui proposent MPI). De toutes façons, comme pour les MP*, PC*, PSI*, PT*, les programmes et horaires sont les mêmes que dans les classes sans étoile.
  • MPI et MP option info, quelle différence ?
    • En MPI, un volume horaire et un programme plus ambitieux en informatique, pas de chimie et un programme de physique adapté aux élèves n’ayant pas suivi la spécialité physique de terminale.
    • Aux concours, pas d’interclassement entre MPI et MP : chaque école définit un nombre de places pour chacune des deux filières. Au sein de la filière MP, les candidats présentant l’option informatique et ceux présentant les sciences industrielles sont interclassés.